Divisée depuis les élections de l'année dernière, l'opposition politique de République démocratique du Congo revient sur le devant de la scène à l'occasion de la désignation de son porte-parole, un poste officiel prévu par la loi. Mais malgré l'expiration du délai prévu samedi dernier, aucun consensus sur le chef de file des opposants ne se dégage.

Lire l'article