Toute la matinée, les estimations se sont accumulées, dessinant le visage de la réponse irlandaise au mini-traité européen. A l'exception d'une poignée de circonscriptions, principalement dans les quartiers aisés du sud de Dublin et dans le fief électoral du premier ministre, Brian Cowen, les électeurs ont adressé un “non“ franc à la réforme des institutions européennes.

Lire l'article publié par Challenges.fr